#Retour #maison #HASHTAG #REDAC #CREATIONS Courir. S’enfuir. Être libre.

Courir. S’enfuir. Être libre.

Courir. S’enfuir. Être libre. Je ne te reconnaissais plus, et pourtant tu étais bel et bien là. Là, devant moi, les bras implorant le ciel que tout cela cesse. Là, face au monde à crier ton désarroi, ton désir de vivre enfin librement. Tu avais essayé tous les jours sans relâche d’intégrer ce que la société se tuait à te répéter : bâtir des projets, gravir des sommets. Réussir. Mais au final c’était toi qu’elle avait fini par tuer, et c’est là, à ce moment précis où ton corps ne faisait plus qu’un avec la nature, que tu as compris. Il fallait fuir, tout plaquer, courir à perdre haleine jusqu’à ce que ton corps ne ressente plus la douleur, crier, pleure.

Luana Briand

#D'autres articles ?
#Plus à ce propos ? #CREATIONS
#Les commentaires sont clos

#Regardez aussi :

Noël dans le street art

Quand les murs se mettent dans l’ambiance de Noël, les « street artistes » usent de leur h…