#Retour #maison #SOCIETE #ECOLO EDENN : la reconquête d’une eau de qualité

EDENN : la reconquête d’une eau de qualité

L’Entente pour le Développement de l’Erdre Navigable et Naturelle impose des règles afin de protéger l’environnement. La qualité de l’eau est leur principale préoccupation pour le développement naturel et la biodiversité del’Erdre.

“La plus belle rivière de France”, c’est ainsi que François Ier qualifiait l’Erdre. Longue d’une centaine de kilomètres, cette rivière qui longe la Loire-Atlantique et le Maine-et-Loire termine son voyage à Nantes. Ce patrimoine commun est protégé depuis plus de 20 ans par l’association EDENN présente dans la ville. Elle valorise la biodiversité, l’eau et ses usages.

Collectivité territoriale, qui se bat par des actions pédagogiques, une communication et des programmes auprès des particuliers et des agriculteurs. Les rivières sont soumises aux aléas des activités humaines qui peuvent les endommager. Pour réduire les polluants et assurer la qualité de l’eau, une réglementation a été mise en place. Un suivi sanitaire régulier s’assure qu’elle est respectée, pour préserver la biodiversité du milieu aquatique. EDENN propose pour cela des systèmes et astuces qui ne nuisent pas aux différentes tâches professionnelles et aux activités des particuliers.

Des agriculteurs, “zéro pesticides”…. aux particuliers “zéro phyto”

Pour l’agriculture, une solution est possible. La compatibilité de la biodiversité et la production agricole est envisageable par la valorisation des prairies, les haies bocagères ou certaines techniques tel que le désherbage mécanique, permettant alors la réduction des pesticides dans l’eau en agissant positivement sur la production agricole.

Les collectivités pour les espaces verts et les jardiniers particuliers sont aussi mobilisés. Leurs produits utilisés, souvent phytosanitaires, sont un danger qui entraîne des problèmes environnementaux comme des problèmes de santé publique. L’Erdre contient 72% d’herbicides, il est donc important de mettre en place une optique « zéro phyto ». EDENN propose la charte des habitants et la charte jardinerie qui aide à optimiser les techniques et alternatives au jardinage. Ces actions permettraient une amélioration de la qualité de l’eau. Si l e phénomène d’eutrophisation ne favoriserait pas la pollution dans l’eau. Cet enrichissement d’éléments nutritifs prolifère les cyanobactéries, également appelées “algues bleues”. C’est un micro-organisme toxique nuisant à l’équilibre aquatique mais aussi à la santé. Présent dans la rivière de l’Erdre. Sa diminution se fait dans le temps par un plan d’actions coordonnés mais l’étape importante est la réduction de phosphore présent dans l’eau. La reconquête de la qualité de l’eau est en marche. En agissant local, EDENN pense global.

Sources :
> Le site de l’EDENN
Cet article est lié à la conférence de l’Université permanente du 30 novembre 2017

 

  • Sriner

    Une petite pluie, si peu présente qu’on ne la sent plus, tellement omniprésente qu’elle en…
  • Enjeux de l’eau : 2 conseils lecture

    Une envie de vous documenter après la conférence centrée sur les ressources en eau ? La…
  • Le Marais Poitevin au cœur d’un débat

    Deuxième zone humide en France après la Camargue, le marais poitevin fait l’objet de dé…
#D'autres articles ?
#Plus à ce propos ? #ECOLO
#Les commentaires sont clos

#Regardez aussi :

Louis Armstrong, un génie du jazz

Cet article est lié à la conférence de l’Université Permanente qui se tiendra jeudi 13 déc…