#Retour #maison #CULTURE Le Radeau de la Méduse : un tableau du courant romantique

Le Radeau de la Méduse : un tableau du courant romantique

Le romantisme (1800-1860) est un courant artistique, tout d’abord littéraire, né vers la fin du XVIIIème siècle suite à la révolution française qui a changé les façons de penser et de s’exprimer. Il se répand ensuite dans le monde de l’art européen au cours du XIXème siècle. Le romantisme s’oppose au classicisme qui incarne le rationalisme et la droiture, en instaurant le dramatique et le tragique dans ses œuvres. Il donne ainsi à l’artiste le loisir de se livrer à ses émotions et à ses sentiments tout en exprimant librement ses idées à travers ses œuvres. On retrouve souvent dans les œuvres romantiques l’atmosphère des rêves, du mystère, de la sensibilité, qui font du mouvement une rupture avec le monde esthétique de l’époque : le néo-classicisme.

Pour ce qui est du monde de la peinture, les artistes s’intéressent à plusieurs sujets. Parfois, ils font référence à des événements de l’époque en y ajoutant leurs opinions personnelles, et tentent d’en tirer une morale. Certain d’entre eux transforment des paysages en les plongeant dans des atmosphères mystérieuses et déconnectées de la réalité. D’autres, font référence aux voyages et à des thèmes fantastiques tirés de légendes. Enfin, quelques uns s’intéressent à de grandes œuvres littéraires.

Les caractéristiques plastiques sont elles aussi responsables de la rupture du mouvement avec le néo-classicisme. Les peintres utilisent la couleur pour traduire et souligner leurs sentiments. Ils jouent beaucoup sur les contrastes pour accentuer les atmosphères qu’ils veulent créer. Les courbes du dessin viennent souligner une idée de mouvement. De plus, le peintre laisse volontairement apparaître ses gestes sur la toile pour accentuer cette idée.

En France, les deux grandes figures du romantisme sont les peintres : Théodore GÉRICAULT et Eugène DELACROIX. Avec leurs tableaux respectifs : Le radeau de la Méduse (1819) et La liberté guidant le peuple (1831).

#D'autres articles ?
#Plus à ce propos ? #CULTURE
#Les commentaires sont clos

#Regardez aussi :

LA GUIBOLE

Un mot, un texte… Une création d’étudiants. Elle danse, la guibole, sous la pl…