#Retour #maison #RESSOURCES Historique de l’apparition de la criminologie

Historique de l’apparition de la criminologie

La criminologie porte sur le savoir scientifique lié au crime. Celle-ci n’a pas de réelle origine. Elle apparaît à partir des années 1880 et continue de s’alimenter avec l’intérêt que lui portent différents experts dans différents domaines de réflexion tels que la philosophie, la sociologie, psychologie…

Les origines méconnues de la criminologie

Il est difficile de saisir les origines de la criminologie ainsi que ses points d’ancrage. Les premières réflexions sur le crime datent tout de même du 17e siècle. René Descartes, même s’il ne parle pas encore de science, apporte sa touche de philosophie au crime en le désignant comme une “manifestation diabolique”. Ce n’est que deux siècles plus tard, qu’apparaît la réelle notion scientifique de l’étude du crime. Tout d’abord, il y eu l’émergence de “l’homme criminel” qui contribua de façon déterminante à l’élaboration de cette notion. Puis, Emmanuel Durkheim, philosophe du 19e siècle, définit le crime comme un acte puni qui devient alors l’objet d’une science spéciale : la criminologie.

Une abondance de domaines et de réflexions

En France, la criminologie semble n’avoir aucune histoire spécifique. Et pour cause, depuis la seconde guerre mondiale elle tient un rôle secondaire de science auxiliaire dans le domaine du droit pénal. Cependant, son origine et son histoire dépendent des mots et des angles que l’on aborde pour la définir. Si l’on parle de l’étude de la psychologie des criminels, la criminologie prend source avec Esquirol(1) au 18e siècle. Si on entend “sociologie” on peut reconnaître sa naissance avec Emmanuel Durkheim dans les années 1890. Mais, si on l’associe à la connaissance anthropologique du criminel, on va se référer aux travaux de Cesare Lombroso(2) vers la fin du 19ème siècle. Enfin, si on considère qu’elle relève plutôt de la prise en compte de la personnalité de l’accusé dans le processus judiciaire alors elle apparaît avec la recherche “des anomalies psychiques” dans le circulaire Chaumié en 1905(3). On peut alors constater que de nombreuses réflexions ont été portées par de grands chercheurs venant de domaines de réflexions variés et d’époques différentes. Pour cela, la criminologie à plusieurs facettes et se présente comme une science complexe qui prend sa source dans différents courants au fil des siècles.

Les experts de la criminologie
Les criminologistes distinguent deux théories : la notion de déterminisme biologique du crime et du caractère inné de la déviance criminelle, soutenue Cesare Lombroso. Et la notion de caractéristiques anatomiques et physiologiques des criminels qui permettraient de les distinguer, fut initiée par Renée Descartes et suivie par de nombreux chercheurs par la suite. Les deux théories sont utilisées par les professionnels sur le terrain. En effet, les métiers associés à cette science et à qui on demande des compétences dans ce domaine sont souvent ceux qui ont un rapport humain avec les détenus, délinquants et accusés. C’est à dire ceux qui mettent en œuvre un suivi socio-judiciaire dans différents milieux : prisons fermées, mesures d’accompagnement, aménagement de peine ou milieu ouvert(4). Ces professionnels, de part leurs recherches et expertises, permettent de créer les archives de l’anthropologie criminelles. Ces dernières, sont une source primordiale et non-négligeable pour comprendre la science relative à la connaissance du crime et des criminels.

(1) Psychiatre du 18e siècle.
(2) Médecin italien de la fin du 19e siècle.
(3) En 1905, Joseph Chaumié adresse aux parquets généraux une circulaire (dite « circulaire Chaumié ») qui pose le principe de l’atténuation de la peine pour les personnes reconnues responsables de leurs actes tout en présentant un trouble mental.
http://www.senat.fr/rap/l10-216/l10-2161.html
(4) Définition : Les condamnés soumis à diverses obligations, sous le contrôle du juge de l’application des peines, qui est assisté d’un service pénitentiaire d’insertion et de probation.
(Mise à l’épreuve, travaux d’intérêt général, sursis, libérés conditionnels)

Sources :
Histoire de la justice, des crimes et des peines
Quand est né la criminologie ? ou la criminologie avant les archives…
Histoire de la justice, des crimes et des peines
Quelle histoire pour la criminologie en France ? (1885-1939)
Histoire de la criminologie:
Autour des Archives de l’anthropologie criminelle (1886-1914)
Site du sénat :
Site de l’INSEE
Site de l’encyclopédie Universalis

Cet article est lié à la conférence de l’Université permanente du 18 janvier 2018 : « Que se passe t’il dans la tête des meurtriers ? »

#D'autres articles ?
#Plus à ce propos ? #RESSOURCES
#Les commentaires sont clos

#Regardez aussi :

Louis Armstrong et la littérature

Cet article est lié à la conférence de l’Université Permanente qui se tiendra jeudi 13 déc…