#Retour #maison #CULTURE Gastronomie japonaise : oubliez tous vos sushis

Gastronomie japonaise : oubliez tous vos sushis

Si on vous demande quel est le plat typique nippon, vous répondrez sûrement les sushis. Et pourtant la nourriture japonaise, ce n’est pas seulement ça.
Si on parle de culture japonaise, on ne peut faire l’impasse sur la gastronomie nippone. Ancrée dans des décennies de traditions, la nourriture à base de poisson s’est exportée partout dans le monde et des restaurants japonais sont implantés dans toutes les grandes villes. La tradition du poisson est née de l’interdiction de manger de la viande au Japon. Elle est levée au 19e siècle par l’empereur Meiji lorsqu’il abroge la fermeture du pays. Des ingrédients occidentaux sont progressivement intégrés à l’alimentation. Mais les habitudes restent ancrées puisque le Japon est toujours le deuxième pays le plus consommateur de poisson au monde après la Chine. Il existe aussi de nombreux plats typiques de la gastronomie japonaise qui incluent de la viande. Le bœuf de Kobe est une race élevée dans la région proche d’Osaka. La viande qui en est tirée est une spécialité cuisinée pour les occasions car son prix est élevé. Pendant l’ère Edo (1603-1868), cette viande était réservée à la famille impériale et aux généraux. Aujourd’hui un label protège le bœuf de Kobe, réputé pour sa texture et sa saveur. La viande peut se consommer en steak, en fondue ou à la plaque chauffante traditionnellement utilisée par les chefs japonais.

Crédits photos : Judith Madoré

Quelques autres plats à tester :
• La soupe miso à base de pâte de haricot et de soja fermenté.

• Le tempura, méthode de friture typique importée par les portugais au 16e siècle. Moins connues que les nouilles mais également très appréciées : les udon, ce sont des pâtes très épaisses en forme de spaghettis accompagnées de sauce.
• Le natto, spécialité à base de graines de soja fermentée, connu pour son goût très prononcé.

• Le râmen (plat de nouilles servies dans du bouillon à base de poisson ou de viande) ou les Gyôza (les raviolis asiatiques) sont deux plats très appréciés au Japon mais originaires de Chine.
• Les takoyakis, boulettes de pâte au poulpe grillé.
• Le unajû, spécialité à base d’anguille grillée sur du riz.
• Les yakitori, des brochettes cuites au grill, très souvent au poulet.

• Le Okonomiyaki littéralement “ce que je préfère” et “grillé” est un plat du quotidien au Japon, il s’agit d’une sorte de tortilla mélangée avec d’autres ingrédients au choix. Après tout ça on terminera le repas par un dorayaki, version japonaise du pancake avec de la pâte d’haricot rouge.
Bon appétit !

Sources : La quotidienne “Cuisine japonaise pourquoi un tel engouement ?”, 8 décembre 2017

> Cet article est lié à la conférence de l’Université permanente du 18 janvier 2018 : Expédition au pays du soleil levant

#D'autres articles ?
#Plus à ce propos ? #CULTURE
#Les commentaires sont clos

#Regardez aussi :

Cérémonie d’ouverture, lundi 15 : « Le Jeu », de Fred Cavayé, à 19h30 au Manège

Après s’être essayé à la comédie au cinéma avec le film « Radin ! » qui en 2016 a fa…