#Retour #maison #CULTURE Multiplicité des pratiques religieuses au Japon

Multiplicité des pratiques religieuses au Japon

En pleine recherche spirituelle ? Au pays du soleil levant vous avez le choix, il n’y a pas une mais plusieurs religions ou pratiques qui cohabitent et se mélangent issues des shintoïsme et bouddhisme.

La religion est très présente au Japon. Le christianisme et l’islam restent très discrets. Les deux aspirations spirituelles majeures restent le shintoïsme à 84% et le bouddhisme à 71%. Les Japonais ont plusieurs croyances et ne se réfèrent pas qu’à une seule religion. La plupart se considèrent à la fois shintoïstes et bouddhistes, si bien que l’on parle de shintô-bouddhisme. Le recueillement se fait dans les sanctuaires ou temples pour prier une divinité, comme Bouddha.

Le shintoïsme , historiquement et typiquement japonais signifie “voie des Dieux”. Cette religion, considérée comme un culte, consiste à célébrer des esprits et des divinités appelé Kami qui demeurent dans le ciel. Elle honore aussi bien les forces de la nature que les animaux, les hommes célèbres ou des objets quelconques. Il s’agit d’une religion animiste. La caractéristique du shintoisme est l’importance accordée à l’ascendance d’une famille. Dans la cour impériale, les personnes aux fonctions importantes auraient même pour ancêtres des Kami. Et plus la fonction était importante, plus le Kami était important. Ainsi, l’empereur du Japon, par ailleurs chef de la religion, descendrait d’Amaterasu, déesse du soleil. Cette divinité la plus importante, le soleil, n’a pas de rôle hiérarchique parmi les divinités shinto puisqu’il n’y a pas de dieu suprême. Les Kami inspirent une crainte respectueuse. Le shintoïsme n’a pas de doctrine bien définie, les pratiques diffèrent d’un village à un autre. Il y aurait huit cent millions de Kami et le Japon a pour surnom Shinkoku, « le pays des divinités ».

 

Le bouddhisme, introduit par les coréens et les chinois au VIe siècle, a été légèrement modifié afin de convenir au mieux aux attentes des japonais. Le bouddhisme est à la base une philosophie originaire d’Inde et créé par Siddhartha Gautama, le premier Bouddha. Depuis son intégration, le bouddhisme prend une grande place dans la société japonaise en tant que culture et tradition. Elle prend la voie de la sagesse et de la sérénité absolue puisque cette religion comprend deux concepts : la foi en Bouddha et le zen. Afin d’atteindre cet état, il faut faire face à la privation et à la souffrance. Les temples bouddhistes, appelés tera , permettent la méditation et l’invocation de Bouddha pour atteindre cette tranquillité et paix de l’âme (ou de l’esprit).

Crédit photos : Judith Madoré (sauf la première : cc Visual Hunt)
Sources :

> Japon-Fr
> Comprendre le Bouddhisme
> Cet article est lié à la conférence de l’Université permanente du 18 janvier 2018 : Expédition au pays du soleil levant

#D'autres articles ?
#Plus à ce propos ? #CULTURE
#Les commentaires sont clos

#Regardez aussi :

Quelques pièces de théâtre de Federico García Lorca

Cet article est lié à la conférence de l’Université Permanente qui se tiendra jeudi 22 nov…