#Retour #maison #CULTURE Camille Claudel au Musée d’Orsay

Camille Claudel au Musée d’Orsay

Le 27 novembre dernier, l’État a émis son droit de préemption (1)  lors de la vente aux enchères : “Camille Claudel : un trésor en héritage”, organisé par Artcurial, permettant l’acquisition de douze oeuvres.

Le musée d’Orsay a exposé jusqu’au 11 février 2018 des oeuvres de Camille Claudel, qui jusqu’à maintenant appartenaient à sa famille. D’autres musées sont également propriétaires de certaines oeuvres de la sculptrice : le musée Rodin à Paris, le musée Claudel à Nogent-sur-Seine, le musée Sainte-Croix à Poitier, la Piscine à Roubaix ainsi que la Maison Camille et Paul Claudel à Villeneuve-sur-Fère.

À eux six, ils possèdent sept plâtres, trois terres cuites, un bronze et un pastel. Ces douze oeuvres retracent une grande partie de la carrière de l’artiste depuis ses débuts en tant qu’élève d’Alfred Boucher jusqu’à ses dernières années de création aux côtés d’Auguste Rodin.
Seul Le Portrait de Louise Claudel , un pastel sur papier datant de 1897, ne sera pas visible par le public pour des raisons de conservation.

Au musée d’Orsay, on a pu voir parmi les oeuvres exposées du 9 janvier au 11 février :
Sakountala, datant de 1886, esquisse réalisé en terre cuite, représentant un homme agenouillé implorant le pardon de sa femme.
Tête de vieille femme, datant de 1890, représentant les traits de Marie Caira, une vieille femme italienne.
L’Homme aux bras croisés, une terre cuite dans le style de Rodin (1885)
L’Homme penché, un plâtre d’influence michelangelesque (1886)
Tête de vieil aveugle chantant, une étude en plâtre pour l’œuvre LeVioloneux, aujourd’hui disparue (1894),
– Une scène de genre (2) en plâtre intitulée La femme à sa toilette (1895-1897)
– Une étude pour le buste de Paul Claudel (1905).

(Cet article est lié à la conférence de l’Université permanente qui s’est tenue le 22 février sur le Campus de La Roche-sur-Yon).

Sources :
Culture Box
Musée d’Orsay
Connaissance des arts

(1) Le droit de préemption est un droit par lequel quelqu’un ou une administration peut acquérir un bien.
(2) Une scène de genre est la représentation de scènes quotidiennes dont les personnages sont des humains anonymes.

#D'autres articles ?
#Plus à ce propos ? #CULTURE
#Les commentaires sont clos

#Regardez aussi :

Tim Burton sort prochainement « Dumbo ! » : portrait d’un univers singulier

À la fois scénariste, réalisateur et producteur, l’américain Tim Burton est devenu une icô…