#Retour #maison #SOCIETE #ECOLO Le réchauffement climatique : quel constat pour l’environnement et l’homme ?

Le réchauffement climatique : quel constat pour l’environnement et l’homme ?

Cet article est lié à la conférence de l’Université Permanente qui se tiendra jeudi 11 octobre 2018, à l’IUT de la Roche-sur-Yon

Alors qu’il est quasiment impossible de revenir en arrière pour limiter le réchauffement climatique, quels sont les conséquences que ces changements ont déjà sur nous et qu’en adviendra-t-il dans les années à venir ?

Le changement climatique a engendré des dérèglements faisant état à l’heure actuelle d’un plus grand nombre de phénomènes météorologiques extrêmes comme de fortes précipitations comme nous l’avons connu en juin dernier inondant de nombreuses villes de France, de la sécheresse comme lors de l’été 2017, des épisodes caniculaires en hausse : comme en 2003 ou encore en juin 2017. Ailleurs sur le globe, ce sont des ouragans, des cyclones qui touchent plus

fortement les populations qu’avant. Le CO2 émis par les hommes entraîne l’acidification de l’eau des océans. Cette acidification change le milieu de vie de nombreuses espèces sous marines comme le corail pourtant très utile à l’homme car servant de barrières protectrices aux installations humaines situées en bord de mer. Son rôle est également de réduire les ouragans et les tempêtes et sert d’habitat à de nombreuses autres espèces sous marines.

Le réchauffement climatique engendre la refonte des glaces entraînant une élévation du niveau de la mer pouvant, dans quelques années, amener 250 millions de réfugiés climatiques à migrer de leurs pays souvent insulaires.

Le réchauffement climatique a des conséquences sur la vie de l’homme mais aussi sur sa santé. L’augmentation de la chaleur entraîne chez des personnes à risque des cas d’insuf- fisance respiratoire ou rénale dû à la déshydratation. De plus cette élévation de la tempé- rature permet aux moustiques porteurs de maladie comme la dengue, le paludisme ou encore le chikungunya de pouvoir gagner du terrain. Cette hausse des températures pro- voque le développement des plantes allergisantes comme le pollen qui affectionnent la chaleur. Avec celles-ci, ce sont les risques de devenir allergique qui augmentent avec toutes les conséquences que cela engendre : rhume, asthme, problèmes respiratoires parfois très graves. Rappelons que 30% de la population souffre d’allergies contre seulement 3,8% en 1968. Il est donc temps de lutter contre le réchauffement climatique, il en va de notre santé !

Sources :

#D'autres articles ?
#Plus à ce propos ? #ECOLO
#Les commentaires sont clos

#Regardez aussi :

Pour un autre Noël (écologique !)

Cette année c’est décidé, vous passerez un Noël différent ! Les cadeaux emballés dans des …