POGO

Quel drôle de nom pour une danse ! Le pogo est une danse issue du mouvement punk à la fin des années 70’. En anglais, on parle même de « Pogo stick » de bâton sauteur.

Voilà une description finalement très imagée de cette danse. En regardant les métalleux lors de concerts, on peut avoir l’impression d’être entouré de fous furieux.

Ils sautent, se bousculent, voire même tombent. Il y a des fois quelques petits bobos, mais c’est rare car dans leur frénésie, les métalleux s’entraident et relèvent leurs camarades tombés au combat.

Il existe de nombreuses variantes de pogo. Il y a le slam, qui consiste à se faire porter par la foule. Le wall of death en est une autre. Souvent,  sous les directives des chanteurs, les métalleux dans la fosse se séparent pour mieux se jeter les uns sur les autres. Le circle pit est une autre de ces variantes, le public se met alors à tourner dans le même sens, créant alors de gigantesques cercles.

Très souvent, lors des festivals ou des concerts, les personnes en fauteuils roulants sont portées par la foule lors de slam.

Finalement, malgré ces danses violentes, il y a très peu de blessés lors des concerts de métal. Il y a quelques chevilles foulées, des bleus et de légères contusions à foison, mais sous leurs airs de méchant barbus, chevelus et imbibés de bière, les métalleux sont en fait des nounours qui font attention à leur compatriote de danse pour ne pas gâcher la fête.

                                                                                         Baptiste Rapine

#D'autres articles ?
#Plus à ce propos ? #CREATIONS
#Les commentaires sont clos

#Regardez aussi :

Becom : une journée type à Infocom

Une journée type dans le département Infocom de l’IUT de La Roche/Yon, c’est q…