#Retour #maison #CULTURE #AUDIOVISUEL #FILMS #FIF EDITIONS PASSÉES [Critique] Une bonne raison de voir « Un château en Italie », de Valéria Bruni-Tedeschi, ce lundi à 20h15 au Concorde

[Critique] Une bonne raison de voir « Un château en Italie », de Valéria Bruni-Tedeschi, ce lundi à 20h15 au Concorde

Ce lundi 15 octobre, à 20h15, sera diffusé au cinéma du Concorde le troisième long-métrage de Valeria Bruni Tedeschi, ​Un Château en Italie.

La première soirée d’un festival est toujours un moment essentiel et la sélection des films projetés n’est jamais anodine. Ce n’est donc pas pour rien que l’équipe du Festival International du Film de La Roche-sur-Yon a fait le choix de mettre en lumière la carrière de Valeria Bruni Tedeschi en tant qu’actrice mais aussi et surtout en tant que réalisatrice, avec la diffusion de trois de ses films dès la première journée de cette semaine dédiée au cinéma.

Un Château en Italie​ dresse le portrait de Louise (Valeria elle-même) et de sa famille italienne, tout-à-fait atypique. Propriétaires d’un Château en Italie. Louise et son frère Ludovic (Filippo Timi) doivent faire face à la destruction progressive de leur famille et de leur patrimoine tout en gérant des problèmes personnels en parallèle. Atteint du sida Ludovic lutte contre la maladie tandis que sa sœur mène une vie amoureuse tumultueuse avec un jeune acteur, aspirant à autre chose, tout en tentant par tous les moyens possibles de concrétiser son désir d’enfant.

On ne peut s’empêcher de noter des détails similaires à des éléments réels de la vie de la réalisatrice. Tout particulièrement ce qui touche au sida, mais aussi le lien avec l’Italie, son pays natal. Le film joue d’ailleurs sur les langues en alternant les dialogues en français puis brusquement en italien. La complexité de la situation mais aussi et surtout celle des personnages rend le film d’autant plus intéressant. L’ensemble du casting, comprenant Louis Garrel, Marisa Borini ou encore Xavier Bauvois, parvient à mettre en valeur l’originalité de leurs personnages. Mais c’est Valeria Bruni Tedeschi qui est la plus époustouflante. Elle incarne à la perfection son rôle qui n’est en rien simple. L’actrice parvient à faire transparaître les émotions et les pensées de Louise à travers des scènes parfois très surprenantes mais toujours pertinentes. Mêlant drames et moments de bonheurs, ne tombant jamais dans le pathos ou encore la comédie à l’eau de rose, ce film est une ode à la renaissance.

Enora Tymen

Rencontres avec Valeria Bruni-Tedeschi et projections de ses films toute la semaine
Si vous souhaitez redécouvrir cette personnalité du monde cinématographique français, n’hésitez donc pas à vous rendre sur le site du Festival pour assister à la diffusion de plusieurs de ses films au Concorde (​Il est plus facile pour un chameau…​ à 16h30, ​Les Trois sœurs​ à 14h, et pour finir ​Un Château en Italie​ à 20h15). Toutefois le festival continue de la mettre à l’honneur tout au long de la semaine avec notamment la présentation de son dernier film,​ Les Estivants​ (au Manège le Jeudi à 20h30 en présence de la réalisatrice et le Dimanche à 16h30). Ce long-métrage, faisant d’ailleurs écho à Un Château en Italie​, narre les vacances en Italie d’Anna (incarnée par Valeria Bruni Tedeschi)à un moment déterminant de sa vie.
Alors à vos billets et accréditations, rendez-vous au plus vite dans les salles obscures et confortables du Concorde pour passer un agréable et touchant moment en admirant la beauté et la prestance de cette actrice qu’on ne présente plus…

E.T.

#D'autres articles ?
#Plus à ce propos ? #FIF EDITIONS PASSÉES
#Les commentaires sont clos

#Regardez aussi :

Combien pèse l’empire Netflix ?

Emmie Catail, Éléna Garcia, Louise Giraudeau, Gaëlle Herbreteau et Mathilde Landreau ont e…