Le festival est pleinement lancé avec un troisième jour riche en événements. Cela commence dès le matin avec deux longs-métrages de Michel Ocelot à 9h30 au Manège (Grand R) et au Concorde, à savoir Dilili à Paris et la suite des aventures de Kirikou avec Kirikou et les bêtes sauvages. Le choix s’avère compliqué mais pas de panique, si votre choix se porte sur Kirikou et les bêtes sauvages puisque Dilili à Paris  est à nouveau diffusé à 14h au manège, de quoi profiter des deux films d’animations : une aubaine en ce jour des enfants. L’équipe se penchera donc sur le long-métrage Kirikou et les bêtes sauvages cette fois-ci mais n’hésitez pas à explorer le site pour découvrir du contenu sur le second long-métrage jeunesse du matin.
Ajoutons que ce matin, l’équipe sera présente pour l’avant-première de What you gonna do when the world’s on fire ? à l’auditorium du Cyel, et vous proposera bien évidemment un article sur ce film tout en noir et blanc sur la communauté afro-américaine de Louisiane, et qui est en compétition pour la Mostra de Venise. Mais ce n’est pas tout, nous vous proposerons un article en rapport avec le film La Nouvelle Êve que vous pourrez visionner au Concorde à 11h30. Ce film est une comédie romantique avec l’actrice Karin Viard, qui sera présente vendredi pour une rencontre à 20h45 au Manège. Pour finir, un interview de l’équipe du film Le lac, tourné dans la région, nous sera accordée et nous vous la partagerons sur Hashtag-info.

Dans l’après-midi, notre sélection s’oriente sur les films First light, projeté à l’auditorium à 14h, nous plongeant dans l’histoire plutôt anormale d’Alex, qui va voir son rapport aux autres modifié. Cette projection terminée, il vous est possible de partir en direction du Concorde pour une projection de We the animals à 18h. Ce film plus ou moins spécial mélangeant animation et réalité est la représentation de l’entrée à l’âge adulte de trois garçons new-yorkais. Il a été récompensé à Sundance, festival de cinéma indépendant américain, du prix NEXT. Si ce film n’est pas à votre convenance, nous pouvons vous proposer le film Museo, au Manège à 18h également, histoire d’un trafic d’artefacts volés, qui remet en question la légitimité de possession de trésors inestimables. Dans le cas où ces deux films ne vous tenteraient pas, le film Of fathers and Sons, diffusé au Concorde à 18h15, et qui nous permet de suivre l’immersion de Talal Derki au sein d’une famille islamiste radicale. Ce documentaire fut récompensé à Sundance, également.

Pour finir cette journée, l’équipe met l’accent sur deux films : Maya, diffusé à 20h45 au Manège, et Matangi/MAYA/M.I.A, diffusé à 21h à L’auditorium du Cyel. Ces films similaires par leurs noms traitent pourtant de deux sujets différents. Le premier étant le récit d’une rencontre bouleversante sur le sol indien. La projection se fera en présence de la réalisatrice Mia Hansen-Løve, une occasion à ne pas manquer par conséquent. Le second, primé à Sundance par le jury, retrace la monté de l’artiste M.I.A sur le devant de la scène aux côtés des plus grands (notamment Madonna). Petite particularité de ce second film : il est réalisé à partir d’enregistrements personnels de l’artiste au cours des 22 dernières années.
Le choix vous est donc laissé sur quel film choisir pour finir cette journée au Festival, et en entamer une nouvelle, toujours plus riche en aventures, dès demain.

Maëva Ygorra

En résumé, la sélection de la rédaction aujourd’hui :
What you gonna do when the world’s on fire (Auditorium du Cyel – 9h15)
Kirikou et les bêtes sauvages (Concorde – 9h30)
La Nouvelle Ève (Concorde – 11h30)
Le Lac (Auditorium du Cyel – 11h45)
First light (Auditorium du Cyel – 14h00)
We the Animals (Concorde – 18h00)
Of Fathers and Sons (Concorde – 18h15)
Museo (Manège – 18h00)
Maya (Manège – 20h45)
MATANGI/MAYA/M.I.A (Auditorium du Cyel – 21h00)

Restez connectés sur Hashtag-info pour ne rien manquer du Festival !

#D'autres articles ?
#Plus à ce propos ? #FIF EDITIONS PASSÉES
#Les commentaires sont clos