#Retour #maison #CULTURE #AUDIOVISUEL #FILMS #FIF #AVANT PREMIERES [Préparez votre séance] Bio de Mamoru Hosoda, réalisateur de « Miraï, ma petite sœur » – ce samedi à 10h30 au Manège

[Préparez votre séance] Bio de Mamoru Hosoda, réalisateur de « Miraï, ma petite sœur » – ce samedi à 10h30 au Manège

Voici, à l’occasion de la diffusion de Miraï, ma petite soeur, en avant-première samedi matin à 10h30 au Manège (Grand R), un portrait de son réalisateur Mamoru Hosoda. Un nom en pleine ascension dans le monde de l’animation japonaise.

Mamoru Hosoda est un animateur et réalisateur d’animation japonaise. Il fonde en 2011 son propre studio d’animation, le studio Chizu après avoir quitté les studios Toei animation et Madhouse. Il a également postulé pour l’école des studios Ghibli, célèbre studio d’animation japonaise, mais à été recalé. Plus tard, les studio Ghibli tenteront une coopération avec Mamoru Hosoda pour un film d’animation mais cela n’aboutira pas pour cause de mauvaise entente entre les deux parties. Il est néanmoins considéré par beaucoup comme le successeur d’Hayao Miyazaki, l’un des réalisateurs les plus reconnus à travers le monde et figure emblématique des studios Ghibli, de par le fait qu’il en soit l’un de ses créateurs, avec Isao Takahata.

Mamoru Hosoda © DR

A 51 ans, Mamoru Hosoda a aidé à la réalisation et à l’animation de vingt-quatre films et séries d’animation japonaises. Certains sont très populaires auprès des adeptes d’animes, Hosoda a travaillé sur des séries comme Dragon Ball Z, Sailor Moon, Slam Dunk ou encore One Piece et Digimon. Au Japon, Digimon s’est dérivé en 3 films, et Mamoru Hosoda est le réalisateur de deux d’entre eux. Ces films ont été réunis en un seul long-métrage pour la diffusion en Europe, Digimon : Le film. C’est d’ailleurs ces petites créatures qui ont fait décoller sa carrière. L’animateur a déjà 8 films à son actif dont certains avec une notoriété qui n’est plus à prouver et sont reconnus pour leur beauté et leur maturité. Nous pouvons par exemple citer La traversée du temps qui date de 2006 ou encore Ame et Yuki : les enfants loups qui sont très émouvants. Bien que ce soit classés « dessins animés », ces films d’animations s’adressent aux plus jeunes pour leur beauté, leur simplicité et certains passages drôles. Mais ils s’adressent également à un public plus âgé et mature puisqu’ils abordent des enjeux et des thèmes plus durs comme la perte d’un être aimé, la protection de la nature, le temps qui passe, ou encore apprendre de ses erreurs. Les thématiques sont diverses et permettent de sensibiliser de manière quelques peu ludique mais également de façon presque camouflées, insinuées par l’histoire mais belle et bien efficace.

Son dernier film d’animation Miraï, ma petite sœur, est sorti au Japon en 2018 et ne sortira au cinéma que le 26 décembre 2018 en France. Il passera en avant-première sur les écrans du Festival du Film ce samedi 20 octobre à 10h30 et nous promet encore pleins d’étoiles et d’émerveillement dans les yeux.

Maëva Ygorra et Lou-Ann Thual

#D'autres articles ?
#Plus à ce propos ? #AVANT PREMIERES
#Les commentaires sont clos

#Regardez aussi :

Le film «A star is born» met en scène Lady Gaga et Bradley Cooper

Sorti en salle depuis 4 octobre, le film A star is born a tout de suite attisé ma curiosit…