#Retour #maison #CULTURE #AUDIOVISUEL #FILMS #FIF EDITIONS PASSÉES # COMPETITION NOUVELLES VAGUES [Préparez votre séance !] Tout savoir sur le collectif « Skate Kitchen » avant le film, ce samedi à 13h45 au CYEL

[Préparez votre séance !] Tout savoir sur le collectif « Skate Kitchen » avant le film, ce samedi à 13h45 au CYEL

Skate Kitchen, quand les femmes prennent possession des rues de New-York

Cette 9e édition Festival International du Film de La Roche-sur-Yon propose la première française de Skate Kitchen samedi 20 octobre à 13h45 en présence de la réalisatrice Crystal Moselle. Ce film est inspiré du collectif de même nom, un groupe de jeunes femmes qui s’approprie le skateboarding. Penchons nous ensemble sur ce “crew” de skateuses new-yorkaises…

Le skateboarding prend son envol dans les années 70 lorsque des surfeurs de Californie décident d’assouvir leur soif de glisse sur le bitume. La discipline prend forme lorsqu’en 1976 les piscines américaines se retrouvent vides à cause de la sécheresse. Les skateurs en font leurs terrains de jeu.

Depuis l’univers du skate est resté essentiellement masculin et n’a pas beaucoup évolué. Skate Kitchen tente de faire une place aux femmes dans un milieu où elles ont l’impression de “nager dans le patriarcat”. Les femmes se sont longtemps entendues dire que leur place était en cuisine, derrière les fourneaux. Quelle belle mission qu’on leur a donné que de préparer le dîner de leurs maris ! Aujourd’hui encore, 72% des femmes (françaises) en couple cuisinent pour leur compagnon. Comment alors trouver sa place quand on est une jeune adolescente passionnée de skateboard? Après avoir essuyé les moqueries pendant des années, les filles de new-york décident de créer leur collectif “Skate Kitchen”.

Un nom provoquant qui rappelle à tous ceux qui veulent les voir en tablier qu’elles feront des rues leur cuisine.

Nina Moran, membre du collectif Skate Kitchen, nous parlait de son premier skate lors d’une conférence. C’est un cadeau qu’elle a demandé à son père. Un cadeau qu’elle attendait avec impatience. Bien-sûre, elle a reçu un skateboard rose. Quoi de plus normal pour une petite fille ? Elle a ensuite appris aux côtés des garçons, où personne ne la remarquait. Le jour où elle est devenue meilleure qu’eux, ils se sont mis à railler ses erreurs. Lorsqu’elle tombait, on disait “Vous savez pourquoi elle est tombée ? Parce que c’est une femme”. C’est pour cette raison qu’elle a cherché à skater entre filles. C’est pour cette raison qu’est né le collectif.

Cette année, le film inspiré de leur histoire est sorti aux états-unis. Il passe pour la première française au Festival International du Film à la Roche-sur-Yon. Ce film a été réalisé dans le but de normaliser la pratique féminine du skateboard. Jaden Smith, rappeur et acteur dans le film, voit la discipline comme une épidémie qu’il espère voir se répandre après chaque passage en salle. Le skateboard c’est aussi un mode de vie à part entière. Les filles de Skate Kitchen nous le partagent  quotidiennement sur leur instagram et même sur leur chaîne Youtube. Vous pouvez ainsi découvrir leurs aventures.

Éva Dumand

#D'autres articles ?
#Plus à ce propos ? # COMPETITION NOUVELLES VAGUES
#Les commentaires sont clos

#Regardez aussi :

BODY POSITIVITY : le magazine tendance du body positive (numéro gratuit)

La « team positivity » (Emmie Catail, Mathilde Landreau, Gaëlle Hazevis, Louise Giraudeau)…