#Retour #maison #SCIENCES #ENVIRONNEMENT Les tortues sans doute condamnées à disparaître

Les tortues sans doute condamnées à disparaître

Alors que le World Wildlife Fund vient de révéler une étude estimant que plus de la moitié des vertébrés a disparu en 40 ans, Chippewa Grimault évoque plus particulièrement la triste destinée, hélas annoncée, des différentes espèces de tortues…

La Fin des Tortues

Les tortues étaient présentes avant les dinosaures mais elles ne le seront sûrement pas après nous. Elles ont beau réussi à survivre à l’épisode cataclysmique qui a fait disparaître les dinosaures, elles ne résisteront plus longtemps, hélas, à l’espèce humaine. Retour et bilan sur la situation critique de l’une des plus vieilles espèces de la terre.

Les tortues sont grandement menacées par une extinction massive. Et ce, depuis des années déjà. En juin 2012, dans l’archipel des Galapagos, sur l’île de Pinta, la tortue surnommée “Georges le Solitaire”, dernière de son espèce, Chelonoidis abingonii, s’est éteinte sans laisser aucun descendant. Autre cas récent, la tortue à carapace molle du Fleuve Bleu, ne compte, aujourd’hui, plus que quatre survivants dont seulement une femelle qui, jusqu’à connaissance, n’a encore jamais conçu d’œuf fertile et viable. 61 % des tortues modernes sur les 356 espèces terrestres et marines sont soit en danger réel soit déjà éteintes, d’après la revue “BioScience”. D’ici quelques années 25 espèces auront totalement disparu s’il n’y a pas de mobilisation radicale pour leur cause.

Les tortues terrestres sont menacées d’extinction en grande partie à cause de la destruction de leur habitat naturel (incendies de forêt, extension de l’agriculture ou encore un urbanisme non-contrôlé). L’impact des feux de forêt sur les populations de tortues est dramatique, en particulier à cause de la régularité de ces bouleversements. Après incendie, les taux de mortalité sont très élevés, ils s’approchent des 60 à 85%. La repopulation est très lente, les effets néfastes de l’incident peuvent se faire ressentir près de 30 ans après le drame.
Pour les tortues marines, on détecte de nombreux facteurs comme la détérioration des fonds marins et des lieux de ponte, la prédation naturelle à l’éclosion ainsi que les prélèvements clandestins d’œufs.
Autres fléaux majeurs, la pollution, le déversement de pétrole et la pêche accidentelle au filet. De plus, les tortues sont victimes d’ingestion de sacs en plastiques, qu’elles confondent avec les méduses, et sont menacées à cause de nos débris flottants qui représentent une menace. Six des sept principales espèces marines sont actuellement en voie de disparition.
Bien que placées sous protection, les tortues sont toujours sujettes au commerce de braconnage, poursuivies pour leurs œufs, leur carapace, leur viande ou encore vendues aux aquariophiles.

#D'autres articles ?
#Plus à ce propos ? #ENVIRONNEMENT
#Les commentaires sont clos

#Regardez aussi :

22 novembre – conférence de l’Université permanente : « Le grand poète espagnol Federico García Lorca »

Jeudi 22 novembre, à 18h15, l’IUT de La Roche-Sur-Yon organise une nouvelle conférence de …