#Retour #maison #ECO Le prêt étudiant, un moyen de financement souvent oublié par les étudiants !

Le prêt étudiant, un moyen de financement souvent oublié par les étudiants !

A qui s’adresse ce prêt ? Comment cela fonctionne-t’il ? Quel montant peut être accordé  ? Quelles sont les modalités de son remboursement ? Le prêt étudiant, est-ce la seule solution ?

                                                                               Crédit photo : creative commons.

La plupart des étudiants français ont recours à plusieurs sources de financement telles que les bourses versées par l’État, les économies réalisées grâce aux jobs d’été ou étudiants et les aides des parents. Mais malgré ces aides, certains sont encore dans le besoin ; c’est là qu’intervient le prêt étudiant.

Le prêt étudiant correspond à un prêt à la consommation que la banque accorde aux étudiants (ou apprentis), et son remboursement se fait généralement à la des études.

Son fonctionnement

Le principe est le même que pour les prêts traditionnels, néanmoins ce prêt possède ses spécificités. Étant donné que les étudiants n’ont pas beaucoup de revenus, la garantie du prêt devient quasi indispensable. C’est pour cela que deux solutions s’offrent à vous pour la garantie : la première, la caution d’un proche. Dans ce cas, si vous n’êtes plus apte à rembourser, c’est le proche qui s’est porté garant qui en assumera les conséquences ; deuxième solution, leFonds de garantie des solidarités étudiantes (FGSE), financé par la Banque populaire et la mutuelle des étudiants(LMDE). Attention, le fait d’avoir un garant n’est pas synonyme d’obtention du prêt, car la banque peut toujours refuser de vous l’octroyer.

Pour ceux qui ne peuvent pas apporter de caution, l’Etat a mis en place un dispositif avec des banques partenaires : vous pourrez alors bénéficier d’un prêt n’excédant pas 15 000 euros.

Le montant 

Le montant est spécifique à chaque banque et varie selon plusieurs critères tels que les garanties apportés, et le diplôme visé.

Le remboursement

Pour le remboursement, deux options sont possibles :

  • la franchise totale ou partielle (aussi appelé phase de différé) : la franchise totale consiste à ne payer que les assurances, le remboursement (intérêts et crédit) se fait donc à la fin des études ; la franchise partielle consiste à payer les intérêts et les assurances du prêt ; à la fin de vos études, vous n’aurez à rembourser que le crédit.

  • Ne rembourser son crédit qu’une fois les études terminées.

Une autre solution

Idéale pour ceux qui ne souhaitent pas un prêt sur le long terme, « l’avance de rentrée » ou « l’avance étudiant » existe. C’est une avance d’argent la plupart du temps à taux nul et qui se rembourse dans un délai court.

                                                                                                                                                                         Myriam Sylla

Crédit photo : creative commons.

#D'autres articles ?
#Plus à ce propos ? #ECO
#Les commentaires sont clos

#Regardez aussi :

[J’ai 20 ans] Être prisonnier à l’extérieur

Ce jour là, je m’étais rendu à la fac où j’étudiais le droit. Le campus était …