#Retour #maison #CULTURE Quelques pièces de théâtre de Federico García Lorca

Quelques pièces de théâtre de Federico García Lorca

Cet article est lié à la conférence de l’Université Permanente qui se tiendra jeudi 22 novembre 2018, à l’IUT de La Roche-sur-Yon.

Federico García Lorca a écrit quelques pièces de théâtre, voici un court résumé de certaines d’entre elles.

Bodas de Sangre (ou Noces de sang)

Tragédie théâtrale de Federico García Lorca, écrite en 1931, la première est donnée en mars 1933 au Théâtre Beatriz de Madrid par la compagnie de Josefina Díaz et Manuel Collado. Avec les paysages andalous pour toile de fond, la trame retrace l’histoire d’un mariage assombri par la passion de la fiancée pour son ancien amant, Leonardo. Après de nombreux heurts entre les familles concernées, le mariage se déroule comme prévu, mais la mariée finit par s’enfuir avec Leonardo. Le fiancé les poursuit, et la pièce s’achève sur un combat à l’issue tragique entre les deux hommes. En 1981, Carlos Saura réalise l’adaptation cinématographique de cette œuvre, sous le même titre.

Le Public

Cette pièce dramatique écrite en 1930, n’a été présentée au monde que 56 ans après sa publication, dans la ville italienne de Milan. De style surréaliste, Le Public constitue l’un des « drames injouables » (ou « théâtre impossible ») de Lorca. La pièce s’inscrit dans le théâtre d’avant-garde, l’auteur y aborde le thème de l’amour impossible ou interdit. S’inspirant de l’histoire de Roméo et Juliette du dramaturge William Shakespeare et du théâtre de l’italien Luigi Pirandello, Lorca s’interroge sur la conception et les interactions entre le théâtre, l’éventualité d’une révolution et Le Réveil d’Éros (qu’il soit hétérosexuel ou homosexuel).

Yerma

Représentée pour la première au Théâtre Español de Madrid en 1934, Yerma est la seconde partie de la trilogie de Lorca sur la tragédie, entre Noces de sang (1933) et La Maison de Bernarda Alba (1936). Traitant de la force de l’instinct face à la répression, l’œuvre présente la lutte de Yerma pour être mère. Après avoir découvert la stérilité de son époux, elle parvient à la conclusion qu’elle doit le tuer. Les conventions de la société de l’époque empêchaient en effet à une femme d’avoir des enfants avec un autre homme que son mari tant que celui-ci vivait. Pour cette raison, l’attitude de Yerma est à la fois radicale et traditionnelle. Dans cette trilogie, l’objectif de Lorca est de conjuguer le mythe, la poésie et la réalité pour brosser un portrait de la femme de son époque, à la fois opprimée et libérée.

 

 

Sources :

Spainis Culture

Babelio

Amazon

#D'autres articles ?
#Plus à ce propos ? #CULTURE
#Les commentaires sont clos

#Regardez aussi :

R.A.G.E, par la compagnie Les Anges au plafond

R.A.G.E raconte la vie d’un homme resté dans le mystère toute sa vie, Romain Gary,  on y d…