#Retour #maison #HASHTAG #REDAC #CREATIONS La boîte à trésor…

La boîte à trésor…

Le théâtre est comme une boîte à trésor, une ouverture sur un univers magique, fascinant et mystérieux. Lorsque je pénètre dans « l’amphithéâtre », dans ce lieu unique, loin du bruit, j’arrive à poser ma carapace à l’extérieur. Ce lieu, depuis trois années m’est devenu passage incontournable. C’est un univers de création et de liberté absolue, c’est un espace chargé de couleurs et de diversités. Ici tout est possible.

Dans ma bulle, je me rappelle chaque moment de cette année où nous avons construit ensemble « l’Atelier ». « L’Atelier » que nous allons jouer dans quelques instants. Se succèdent alors en ma mémoire les moments d’écriture, d’invention et de répétition. Je passe d’une anecdote à une autre, des moments de doute aux moments de folie finale.

Dans quelques secondes, je serai sur scène, sur la mythique moquette bleue de « l’amphithéâtre ». Une nouvelle aventure débutera alors. Je respire profondément…Moment de concentration.

Un pas puis deux, mon corps se remplit de frissons. Hésitations… Pourtant le moment est enfin arrivé :

                                                                                       3…

                                                              2…

                                                                                                              1…

                                                                                     0 !

Je suis poussée par la force et l’envie de monter sur scène. Je sens l’énergie qui m’entoure juste avant que la lumière s’allume doucement. Musique… Je virevolte, je suis emportée, portée par le rythme. Je dis ma première réplique, je sens mon corps tout entier transporté dans l’atelier de couture des années d’après-guerre. Sur scène, c’est le bonheur d’une danse, d’un mouvement, ou d’une bataille.

Je souris, je ris, je pleure et je crie… Je me laisse porter par mon corps et autrui,  dans l’univers que nous avons construit. J’intègre Louise, eux intègrent Marie, Gisèle, Maurice, Léon… J’ai la sensation alors de ne former qu’un seul être. Nous sommes à l’écoute, attentifs à nous-mêmes et à tous les êtres « dansants » qui nous entourent. Je regarde autour de moi, je ne vois plus le public, je perçois seulement la présence des quinze autres personnages qui sont sur scène. Je deviens maître de mon corps, je joue jusqu’à en perdre l’équilibre. Tout est possible. J’essaye et je teste tout.

La tension est palpable, il s’agit des derniers moments. Soudain, la lumière s’éteint. Je sens les regards du public posés sur nous. Je sens alors l’émotion gagner tout mon corps. Je savoure cet instant, j’essaye de l’imprégner dans ma mémoire, puis je laisse le son et les odeurs se graver en mon corps. J’aime profondément cet instant.

Puis le rideau se ferme. Alors la scène et la salle se vident et retrouvent provisoirement leur calme. J’atterris, une parenthèse se referme.

Pratiquer le théâtre est un moment de défoulement et de découverte. Le théâtre permet de se questionner, d’évoluer, de progresser sans cesse. La scène est un espace riche d’humains, de relations, de rencontres, d’amitiés, d’écoute et d’imagination. Il s’agit avant tout d’une ouverture sur les autres et soi-même.

Jeanne Dugas

N.B : les photos sont de Michel Frappart.

#D'autres articles ?
#Plus à ce propos ? #CREATIONS
#Les commentaires sont clos

#Regardez aussi :

Noël dans le street art

Quand les murs se mettent dans l’ambiance de Noël, les « street artistes » usent de leur h…