#Retour #maison #SOCIETE #MODE DE LIFE Les stéréotypes de genres dans les magazines de jouets

Les stéréotypes de genres dans les magazines de jouets

Les stéréotypes liés à la représentation genrée font partie intégrante de notre société. Sans que personne ne sache vraiment d’où cela vienne, la société nous conditionne depuis le plus jeune âge à considérer certaines activités, couleurs ou produits comme ayant une appartenance genrée. En cette période de Noël, nous voulions vous parler de la représentation de ces stéréotypes dans les cadeaux de noël, et principalement au travers des jouets pour enfants.

Les jouets pour petites filles sont souvent des jouets roses et ramenant aux tâches domestiques. Vous avez l’impression que cette idée est datée, pourtant c’est encore le cas dans certains catalogues aujourd’hui. En effet, les jouets “les plus vendus” sont souvent des jouets rappelant les activités domestiques, comme le jouet ci-dessus.

Le jouet typique pour une fillette, et le top des ventes, reste la cuisine. Notons le slogan de la marque, “Live, Learn, Play” soit «Vivre, apprendre, jouer ». Les petites filles vont apprendre avec cette cuisine à être de parfaites petites ménagères/ mères au foyer. Il n’y a cependant pas que cela, les filles qui rêvent d’être princesses est une idée ancrée dans l’esprit commercial, c’est pour cela qu’il leur est proposé des jouets qui touchent au superficiel, comme des chaussures, ou qui donne une représentation de la princesse parfaite comme avec les poupées Barbie ®, même si leurs activités se diversifient, et s’ouvrent à d’autres domaines que simplement porter une robe.

© DR Larotative.info
© DR – Bebecool.fr

Pour les garçons, c’est la même chose dans les catalogues de Noël : des voitures, des dinosaures, des jeux de constructions. Le bleu ou le vert sont les couleurs prédominantes dans les catalogues. Le petit garçon doit être fort et indépendant, ce n’est pas lui qui s’occupe des tâches ménagères (la cuisine) ou des enfants (les poupées). Le garçon doit faire des activités viriles ; il doit y avoir de l’action dans ses jeux (guerre, voiture, sports, etc.).

© DR – www.joueclub.fr

Et si les enfants veulent sortir de ce cercle, les parents (eux-mêmes conditionnés par les catalogues, les pubs et l’éducation reçue) ramènent souvent les enfants à la “réalité” avec des phrases comme “non le rose c’est pour les filles” ou encore “tu ne peux pas jouer avec une poupée, tu es un garçon”.

© www.joueclub.fr

La représentation des genres dans les catalogues de jouets à Noël, renforce cette distinction forte entre ceux que les filles et les garçons doivent faire, avec quoi ils devraient jouer.

Cependant, nous pouvons remarquer depuis quelques années, que pour certaines enseignes, ce phénomène commence à s’estomper. En effet, certains catalogues de jouets nous propose des pages mixtes, non plus triées en fonction du sexe de l’enfant mais plus en fonction de leur âge. Le changement se retrouve également dans les couleurs utilisées. En exception de la page dédiée aux poupées Barbie ® qui reste en rose puisqu’il s’agit de la couleur associée à la poupée depuis sa création, nous avons à présent, avec la nouvelle organisation des catalogues, une charte graphique plus neutre avec du vert, du jaune etc. La représentation genrée serait-elle donc amenée à disparaître avec le temps ?
Tout ce que nous pouvons affirmer c’est qu’un progrès est en cours mais que nous aurons encore à Noël cette année des poupées pour les filles et des voitures pour les garçons.

Maëva Ygorra & Lou-Ann Thual

#D'autres articles ?
#Plus à ce propos ? #MODE DE LIFE
#Les commentaires sont clos

#Regardez aussi :

BODY POSITIVITY : le magazine tendance du body positive (numéro gratuit)

La « team positivity » (Emmie Catail, Mathilde Landreau, Gaëlle Hazevis, Louise Giraudeau)…