#Retour #maison #CULTURE Retour sur « Italiques », une lecture musicale et dessinée qui nous a fait voyager

Retour sur « Italiques », une lecture musicale et dessinée qui nous a fait voyager

Le jeudi 7 mars dernier avait lieu au petit théâtre à l’Italienne de La Roche-sur-Yon, une lecture musicale et dessinée proposée par Le Pôle Littérature du grand R. Cette lecture mettait en scène Alfred, auteur de bande dessinée et Olivier Ka, lui aussi auteur et scénariste de bande dessinée. La lecture s’intitulait Italiques et s’articulait autour du thème de l’Italie.

Le jeudi 7 mars, Alfred arrivait bientôt au terme de sa résidence à La Maison Gueffier (le siège du Pôle littérature), celle-ci ayant lieu du samedi 2 au 9 mars. L’évènement phare de cette résidence avait lieu ce jeudi même à 19 h, dans un lieu assez atypique puisqu’il s’agissait du petit théâtre à l’Italienne de la Roche-sur-Yon. Ce théâtre accueille habituellement des pièces de théâtre ou des spectacles du Grand R demandant moins d’espace et de machineries. Cette rencontre consistait en un dialogue entre des textes sélectionnés au préalable par Alfred, des musiques aux airs italiens et des dessins réalisés en direct par l’auteur. Ces textes dépeignaient tous des paysages Italiens typiques comme la côte des Cinque Terre, Venise, Naples ou encore le massif du Gargano.

Alfred et Olivier Ka avaient déjà collaboré auparavant sur un album sorti en 2006 : Pourquoi j’ai tué Pierre. La lecture commence par un mime assez loufoque : Olivier Ka entre en scène avec un plat de spaghetti, Alfred le suit de près avec une bouteille de rouge, les deux protagonistes trinquent puis se mettent en place. Olivier Ka ouvre un livre et Alfred s’installe et empoigne ses pinceaux et aquarelles. La lecture dure une heure et semble s’écouler en un instant. Elle s’avère être un véritable voyage dans l’Italie d’Alfred, mais attention : “ Italiques ce n’est pas l’Italie, c’est une proposition de l’Italie.” Cette lecture se caractérise par sa pluridisciplinarité avec les musiques, les aquarelles dessinées par Alfred et bien sûr les textes lus par Olivier Ka. Parmi ces textes, on peut citer notamment : Come Prima, album d’Alfred sorti en 2013, Le Soleil des Scorta de Laurent Gaudé, Pinocchio, etc. Cette rencontre riche nous donne envie de se mettre à la peinture aquarelle et d’aller flâner en Italie l’été prochain.

Inès Roiland

Voici les témoignages de deux étudiantes sur place :

“Je suis allée à cette lecture sans trop savoir à quoi m’attendre, et j’ai été agréablement surprise. J’ai d’abord été étonnée par le lieu que je découvrais pour la première fois et qui sait mettre dans l’ambiance directement avec son décor d’époque. Le début de la lecture a également su me convaincre, avec sa musique d’ambiance et cette entrée des artistes qui se sentent directement chez eux. S’en est suivi ensuite une heure de lecture et de voyage en Italie, illustrée très justement par les oeuvres d’Alfred. Cette lecture a au final été une bonne expérience.” – anonyme

“Une rencontre touchante mêlant lecture et dessin qui nous transporte dans une Italie chaude, accueillante et provençale.” – Chippewa Grimault

Pour revoir, un rapide aperçu des aquarelles peintes par Alfred lors de la rencontre, voici un time lapse réalisé par Le Grand R, disponible sur leur page facebook


Pour voir plus de rencontres littéraires organisées par le Pôle Littérature, rendez vous les :

*Jeudi 2 mai à 19 h – Carte blanche aux auteurs de la revue de la revue de la moitié du Fourbi, invités par Sylvain Prudhomme

*Samedi 18 mai à 16 h – Lecture rencontre avec Thomas Lavachery (auteur jeunesse)

#D'autres articles ?
#Plus à ce propos ? #CULTURE
#Les commentaires sont clos

#Regardez aussi :

« Contes Inuits de la Banquise », Jacques Pasquet, Ed. d’Orbestier

Le peuple Inuit fascine, ce sont ceux que l’on appelle plus communément « les esquimaux »…