#Retour #maison #CULTURE Passage par le Nord : une zone revendiquée par de nombreux pays

Passage par le Nord : une zone revendiquée par de nombreux pays

0
262

Le passage par le Nord pose des problèmes d’ordre géopolitique. En effet, cette zone géographique, n’appartenant à aucun pays, est sujette à des revendications territoriales.

Le partage des eaux de l’océan Arctique et donc, la circulation des bateaux dans cette zone est un sujet qui fait débat. En effet, l’océan Arctique est entouré par 5 pays : la Russie, les États-Unis, le Canada, la Norvège et le Danemark (par le Groenland). Ces pays revendiquent chacun leur souveraineté sur la zone. Actuellement, leur accès à l’exploitation de cette zone est limitée à leur ZEE (zone économique exclusive), qui s’étend à 200 miles marins (370 km) à partir de la côte.

Passage du Nord-Ouest – Wikipédia

Les trois quarts du littoral de l’océan Arctique appartiennent à la Russie et au Canada. Ces deux pays considèrent que le passage du Nord se situe dans leurs eaux territoriales ; ce qui pourrait leur faire exercer un contrôle sur cette zone et ainsi, réclamer un droit de passage. Cette option est réfutée par toutes les autres nations, notamment les États-Unis, qui préfèreraient opter pour un droit de passage international et sans entrave. Selon les États-Unis et les autres États, tous les pays devraient pouvoir naviguer sur cette route comme ils l’entendent.4

Afin de régler leurs différends, un Conseil de l’Arctique a été créé par les pays au cœur des litiges (plus l’Islande et la Suède). Le but de ce conseil, qui se réunit tous les six mois, est de traiter des problèmes rencontrés par les États situés dans l’espace arctique, comme dans le cas présent, de la répartition des eaux. Cependant, des tensions apparaissent aussi avec les pays non frontaliers de l’Arctique, qui souhaitent également avoir une part des richesses.4 Par conséquent, la Chine et l’Europe ont demandé un siège d’observateur permanent au Conseil de l’Arctique, qu’ils ont obtenu.

Mais d’autres conflits se développent également au sujet des hydrocarbures et des nouvelles zones de pêche disponibles dans l’espace arctique.

universitepermanente@gmail.com

Sources :
> Gaia Presse
> La route de l’Arctique, objet de toutes les convoitises, Les Echos, consulté le 17 janvier 2019,


Cet article est lié à la conférence de l’Université Permanente, antenne de la Roche-sur-Yon, qui a eu lieu le jeudi 7 mars dernier, à 18h15 : Passage vers le nord : rêves et désillusions dans le passé et l’avenir des passages arctique.
> Article précédent : La quête du passage vers le Nord : 300 ans de pérégrinations autour du monde

#Les commentaires sont clos

#Regardez aussi :

[Préparez votre séance !] Tout savoir sur « Reconstructing Utøya » avant d’aller voir le film (Samedi 18h30)

Reconstructing Utøya : un bouleversant travail de reconstruction post attentat En cette 10…