#Retour #maison #SOCIETE #POLITIQUE Élections européennes : de nombreux appels au vote sont adressés au jeunes…

Élections européennes : de nombreux appels au vote sont adressés au jeunes…

Près de 7 électeurs de 18-34 ans sur 10 pourraient s’abstenir lors du scrutin prévu dimanche 26 mai, selon un sondage. Une tendance qui a déjà été observée lors des précédentes élections. En effet, seulement 28 % des 18-24 ans ont voté aux élections européennes de 2014. Parallèlement, les appels au vote qui leur sont adressés ne manquent pas…

Pourquoi les jeunes s’abstiennent-ils ? Ils répondent en grande majorité : « C’est trop complexe, trop éloigné ». L’Institut national de la jeunesse et de l’éducation populaire (Injep) a publié le 30 avril un baromètre sur le rapport des jeunes à l’Europe. Interrogés sur le mot qui « correspond bien à l’Union européenne », 64 % des sondés de 18 ans à 30 ans ont répondu : « complexité ». Alors, comment réhabiliter l’UE et les élections au Parlement auprès des étudiants ?

Le Parlement européen tente de mobiliser. Un clip de campagne intitulé « Choisissez votre avenir » a été diffusé sur différents médias pour sensibiliser les citoyens aux problématiques de l’Union. « Aujourd’hui je viens au monde, choisissez l’Europe dans laquelle je vais grandir » est la première phrase du clip. Le Parlement européen joue la carte de l’émotion dans sa vidéo en abordant des thématiques variées, comme le réchauffement climatique ou le terrorisme. Une vidéo pour promouvoir la défense des valeurs européennes (paix, égalité des droits, démocratie).

Cependant, ce registre ne fonctionne pas, d’après Élodie Mielczareck. « On nous parle d’avenir en utilisant les codes de l’ancien monde », détaille cette sémiologue, spécialiste en analyse de discours publicitaire et politique. Suivi d’Adrien Saumier, animateur pour la web-TV Accropolis, spécialisée dans l’actualité politique à destination des jeunes, qui déclare: «Si on réalise une vidéo YouTube, il ne faut pas produire quelque chose qu’on aurait pu graver sur un CD-Rom en 1998… ».

Plus dans l’ère du temps, le Parlement européen a mis en ligne un jeu sur son site « Cette fois je vote ».  C’est une campagne d’information sur les élections européennes. L’objectif est de promouvoir l’engagement démocratique en vue des élections européennes. Le principe : relever des défis à base de communication sur les élections européennes pour empocher 12 étoiles. L’autre axe développé dans la campagne concerne la création d’un réseau de volontaires. Sur le site, il est donc possible de s’inscrire pour être militant bénévole. Ces 25 000 volontaires dans toute l’UE – un chiffre revendiqué par le Parlement – organisent des événements, partagent des contenus sur les réseaux sociaux, invitent leurs amis à participer…

La célèbre application de messagerie Snapchat tient également à inciter les jeunes à aller voter. Pour cela, elle a lancé différentes fonctionnalités. Elle a, par exemple, créé des filtres et des autocollants spéciaux pour l’occasion comme des drapeaux ou des urnes. De plus, la fonctionnalité Snap Map permet d’envoyer des notifications aux utilisateurs pour leur rappeler la date des élections et un lien pour qu’ils puissent se renseigner. Enfin, il sera possible d’ajouter une mention « a voté » sur son profil après son passage dans l’isoloir.

Ce n’est pas la première fois que Snapchat s’investit en politique. En effet, le réseau social avait déjà couvert les élections américaines dans l’onglet Discover. Une opération qui a eu un vif succès auprès des jeunes américains, puisque deux fois plus des 18-24 ans ont vu la Live Story de Snapchat lors du débat entre Hillary Clinton et Donald Trump, que le débat en direct de la télévision.

Ainsi, la plateforme encourage les Snapchatters des vingt-huit états membres, et dans leur propre langue, à aller aux urnes. Le réseau social déclare vouloir « aider les Snapchatters à faire des choix éclairés, à faire tomber les barrières pour qu’ils remplissent leurs devoirs civiques et fassent entendre leur voix ».

Julie Boudaud

#D'autres articles ?
#Plus à ce propos ? #POLITIQUE
#Les commentaires sont clos

#Regardez aussi :

BODY POSITIVITY : le magazine tendance du body positive (numéro gratuit)

La « team positivity » (Emmie Catail, Mathilde Landreau, Gaëlle Hazevis, Louise Giraudeau)…