#Retour #maison #THEATRE R.A.G.E, par la compagnie Les Anges au plafond

R.A.G.E, par la compagnie Les Anges au plafond

R.A.G.E raconte la vie d’un homme resté dans le mystère toute sa vie, Romain Gary,  on y découvre son enfance avant sa vie d’écrivain. La pièce met en scène le combat intérieur de l’homme face à l’amour maternel, celui d’un homme qui cherche à se

OFFI.FR

réinventer, à renaître. R.A.G.E est aussi un spectacle qui brouille les pistes entre fiction, réalité, imagination.

Tout le déroulement de la pièce est une action en mouvement constant.

Le spectacle mélange marionnettes et magie, les gestes visibles de la manipulation d’objets et les  gestes invisibles, ce qui crée l’illusion magique. On voit comme une danse avec son double, une superpositions de visages. Il est parfois même difficile de savoir qui manipule qui,  car marionnettes et corps se confondent.

Arrivé dans la salle, le spectateur doit choisir entre « Intimité ou illusion ». Le spectacle est pensé en bi-frontal, une partie des spectateurs se trouvent sur le plateau, les autres personnes dans les fauteuils. Ainsi d’un côté ou de l’autre de l’espace,  la perception, le rapport acteur-spectateur est modifié. Le point de vue, les émotions perçues durant le spectacle sont ainsi très différentes. Ce choix modifie le regard du spectateur et son implication dans le spectacle.

Le quatrième mur est en effet totalement brisé, ce qui permet une intimité plus importante et révèle l’organisation, les mécanismes, les coulisses du spectacle. Le spectateur devient donc acteur, tous deux « jouent » ensemble. Dans les deux cas, la vision est en partie occultée, le récit garde une part de son mystère. Comme pour voir, interroger le spectacle sous différents angles. Tout est mélangé. Acteurs et comédiens forment une seule unité, un chœur. L’espace public devient un lieu d’exploration et le public est lui aussi mis en scène. Comme un lieu de partage.

Par ailleurs, la représentation occupe tout l’espace. A plusieurs moments les comédiens se retrouvent au milieu du public, le public se tourne, se retourne.

La compagnie a fait le choix d’une scénographie symbolique et illusionniste. Le scénographe a donc organisé l’espace autour de la biographie de l’auteur. De nombreux moyens ont été mis en place, afin d’entretenir une part de mystère, entre ombres et lumières.

Ce spectacle nous transporte dans un univers envoûtant et magique. Cette représentation est marquante par son histoire poétique et sa sensibilité mais aussi par la scénographie très inventive, colorée et diversifiée. Il s’agit aussi d’une réflexion sur la question de l’illusion, du sujet de la censure et du rôle des médias dans notre société. Une rencontre qui donne envie de découvrir plus en profondeur cet écrivain mystère…

 

                                                                                                                       Jeanne Dugas

#D'autres articles ?
#Plus à ce propos ? #THEATRE
#Les commentaires sont clos

#Regardez aussi :

Petit éclairage sur la scénographie…

Qu’est-ce que la scénographie ? La scénographie est constituée des éléments visuels qui fo…