#Retour #maison #CAMPUS LRSY Conférence le 7 novembre : « Soleil, brume, reflet : Monet, des meules de foin aux nymphéas »

Conférence le 7 novembre : « Soleil, brume, reflet : Monet, des meules de foin aux nymphéas »

0
77


Soleil, brume, reflet : Monet, des meules de foin aux nymphéas

Biographie

Oscar-Claude Monet est un peintre français né le 14 novembre 1840 à Paris et mort le 5 décembre 1926 à Giverny, en Normandie.
Dès l’âge de 5 ans, ses parents décident de s’installer au Havre, endroit où Claude Monet va passer toute son enfance. À l’adolescence, le jeune homme réalise de nombreuses caricatures. En 1859, il part pour Paris afin d’étudier la peinture à l’Académie suisse. Il effectue son service militaire en Algérie en 1861, et rentre à Paris l’année suivante où il rencontre Alfred Sisley, Auguste Renoir et Frédéric Bazille qui deviendront ses proches amis. Au cours de la seconde moitié des années 1860, Monet approfondit son style, rappelant d’ailleurs celui d’Édouard Manet. Toutefois, le peintre rencontre de nombreuses difficultés financières : ses toiles sont refusées lors des salons car son style ne correspond pas aux œuvres appréciées à l’époque par le public ; bourgeois et aristocrate. Cependant, Monet goûte au succès avec la célèbre toile La Femme en robe verte qui représente Camille Doucieux qu’il épousera quatre ans plus tard, en 1870. La guerre franco-allemande de 1870 pousse Claude Monet à partir pour Londres, où il va rencontrer le marchand Paul Durant-Ruel qui lui achète ses toiles et contribue à la diffusion des œuvres impressionnistes. En 1872, Monet, Manet et Renoir, qui formeront par la suite le groupe des impressionnistes, se retrouvent à Argenteuil. La première toile issue de ce mouvement qui s’intitule Impression, soleil levant, donnera par la suite son nom au mouvement. La première exposition impressionniste a eu lieu en 1874, le public a d’ailleurs pu y admirer cette œuvre. C’est également l’année qui marque l’apogée du mouvement, en dépit de nombreuses critiques satiriques. Les expositions s’achèvent en 1882. L’année suivante, Monet déménage à Giverny, en Normandie avec son amie Alice Hoschedé, leurs deux enfants ainsi que les six enfants d’Alice, nés d’un précédent mariage. Le peintre multiplie les voyages à travers la France afin de s’inspirer de ses nombreux paysages. Il décède en 1926, entouré de sa famille dans sa maison à Giverny. À la suite de sa disparition, la fondation Monet est créée pour entretenir le domaine de Giverny et l’ouvrir au public. Ainsi, de nombreux visiteurs peuvent découvrir le jardin que Monet appréciait tant, et qui a inspiré une des séries les plus célèbres, Les Nymphéas.

Monet : créateur d’impressions

Le peintre Claude Monet est célèbre pour la création d’un mouvement pictural : l’impressionnisme. Ce mouvement fut créé en 1863 par un groupe d’artistes proches du peintre Monet : Alfred Sisley, Auguste Renoir et Frédéric Bazille. Ils forment le Salon des refusés. En effet, ils étaient en marge de la peinture appréciée et reconnue de l’époque. Le courant impressionniste s’inspire de l’instant présent, des impressions qui se dégagent du sujet peint. Le nom « impressionnisme » fut évoquée par un critique d’art lorsqu’il regarda le tableau de Monet Impression, soleil levant. Toutefois, ce terme était avant tout utilisé de manière péjorative pour désigner ce groupe de peintres ne répondant pas à l’esthétique de l’époque. Les premiers tableaux impressionnistes représentent des scènes de la vie quotidienne tout en tenant compte de la lumière et de ses effets. Les peintres impressionnistes peignent un instant précis, ils cherchent à représenter un sujet à un moment unique.

    Pour s’immerger le plus possible, Claude Monet peint des séries de tableaux représentants le même sujet : les meules de foin, les nymphéas ou encore la cathédrale Notre-Dame de Rouen. En effet, au cours des années 1892 et 1893, il réalise une trentaine de tableaux toutes dédiées à ce monument. Néanmoins, Monet peint cet édifice sous des angles différents. Il peint la cathédrale sous trois points de vue et à différentes heures du jour. Il produit vingt-huit toiles vues du portail occidental de la cathédrale. Monet va même jusqu’à peindre quatorze versions du monument en passant d’un tableau à un autre afin de capter au mieux les variations de la lumière en fonction des heures de la journée.

Les différentes versions de la cathédrale de Rouen se retrouvent dans des musées internationaux mais aussi chez des collectionneurs privés.

    En 1895, Monet débute une autre série de peintures à l’huile toute aussi célèbre ; Les Nymphéas. Il en réalisera environ 250 au cours de sa vie, qu’il peindra pour la plupart dans son jardin de Giverny. Là encore, Monet désire peindre son bassin de nénuphars à différentes heures de la journée, aux différentes saisons de l’année. C’est avec Georges Clémenceau que Claude Monet choisit d’installer huit de ses réalisations dans l’Orangerie du jardin des Tuileries. L’ensemble de ces œuvres forme une surface d’environ 200m2. Ces tableaux sont réalisés de manière à ce qu’ils soient suspendus en cercle, afin que le spectateur soit immergé dans une journée où les quatre saisons s’écoulent. En 1922 Monet signe devant un notaire pour faire acte de donation de ses œuvres Les Nymphéas à l’État français.

    Monet a également réalisé la série de peintures Les Meules au cours de l’hiver 1890-1891. En 2017, une de ces œuvres a marqué l’histoire puisqu’elle a été vendue pour 81,4 millions de dollars lors d’une vente aux enchères, à New-York. Encore une fois, c’est sa demeure à Giverny qui lui sert d’inspiration. Cette vente est d’autant plus spéciale car peu de particuliers possèdent des tableaux de cette série ; beaucoup sont détenus par des musées.

Bande dessinée : Les Nymphéas noires 

L’univers de Monet et de l’impressionnisme est source d’inspiration de bien des auteurs. Michel Bussi s’en est d’ailleurs inspiré pour son polar Nymphéas noirs, publié en 2011. Quelques années plus tard, l’auteur s’associe avec le scénariste Fred Duval et le dessinateur Didier Cassegrain afin d’adapter son roman en bande dessinée, publiée en 2019 et éditée par Dupuis.

Dès les premières pages, le lecteur est plongé dans la Normandie tant appréciée par le peintre, à travers la technique de dessin utilisée. Les planches de l’ouvrage nous montrent au fil de l’histoire le jardin de Monet, son pont, sa végétation, ses habitations et ses emblématiques nymphéas. Comme dans le roman, ces fleurs sont le fil conducteur de toute l’histoire. La beauté du cadre est en contradiction avec la noirceur du scénario et des personnages.

La bande dessinée nous raconte l’histoire de trois femmes, de générations différentes. Elles n’ont pas vécu à l’époque de Monet, mais connaissent bien cet univers impressionniste. Le peintre n’apparaît à aucun moment de l’ouvrage mais le lecteur peut avoir l’impression qu’il est présent puisqu’il constitue le cadre principal de l’intrigue. Il est sans cesse question de lui à travers les visiteurs qui envahissent le village, les nymphéas et les nénuphars, la peinture et sa maison qui cachent encore de précieux trésors. Nous sommes nous aussi plongés dans cet univers plein de délicatesse avec toutefois des notes noires en raison des meurtres commis dans le village. Deux policiers tentent alors d’enquêter dans le Giverny de Monet qui paraît si tranquille. Vont-ils réussir à mener l’enquête jusqu’au bout ? Ils devront toutefois apprendre à se méfier des apparences dans cet endroit apaisant mais où de lourds secrets sont bien gardés…

Sources :
https://www.histoire-normandie.fr/claude-monet
https://www.lepoint.fr/culture/une-toile-de-monet-vendue-a-110-7-millions-de-dollars-a-new-york-15-05-2019 -2312626_3.php
https://france3-regions.francetvinfo.fr/normandie/eure/evreux/110-millions-dollars-meules-flamboyantes-monet-peinte-giverny-1669595.html
https://www.pariscityvision.com/fr/giverny/claude-monet-biographie
http://www.histoiredelart.net/courants/l-impressionnisme-21.html
https://education.francetv.fr/matiere/arts-visuels/cinquieme/video/claude-monet-fondateur-de-l-impressionnisme
https://www.rouentourisme.com/monet-et-ses-cathedrales/
https://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Nymphéas#Contexte
http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2016/11/17/97002-20161117FILWWW00014-une-meule-de-monet-adjugee-814-m.php

#D'autres articles ?
#Plus à ce propos ? #CAMPUS LRSY
#Les commentaires sont clos

#Regardez aussi :

La bibliothèque universitaire accompagne le Festival International du film de La Roche-sur-Yon

Rendez-vous à la bibliothèque universitaire toute la semaine pour profiter des films et de…