#Retour #maison #INFOS #NATIONAL Octobre Rose : campagne de sensibilisation au cancer du sein

Octobre Rose : campagne de sensibilisation au cancer du sein

0
97

Le mois d’octobre, ce sont les feuilles mortes, Halloween et le froid qui s’installe. Mais c’est aussi Octobre Rose, une campagne lancée il y a 25 ans par Le Cancer du Sein, Parlons-en ! pour sensibiliser à cette maladie.

Le cancer du sein, ce n’est pas quelque chose de joyeux. Entre 54 et 59 000 nouveaux cas par an, et 12 000 décès – il s’agit de la 1ère cause de mortalité par cancer chez les femmes. Une femme sur huit sera touchée par cette maladie au cours de sa vie. Des traitements ont été développés, mais si le cancer est détecté trop tardivement, il est plus difficile à combattre. C’est dans ce contexte qu’Octobre Rose a été créé en 1994.
Quèsaco ? Une campagne qui a pour objectif principal de sensibiliser à la maladie, et surtout d’inciter les femmes à se faire dépister ; en effet, si le cancer est détecté à un stade encore précoce, il peut être guéri dans 9 cas sur 10. Les spécialistes recommandent un dépistage une fois tous les deux ans à partie de 50 ans, mais il faut également savoir que cette maladie peut toucher les femmes de moins de 35 ans (dans 10% des cas).
Le cancer se détecte sous la forme d’une grosseur dans le sein, que la patiente peut remarquer elle-même. Une vérification est toutefois recommandée – grâce à une bytoponction ou une biopsie, c’est-à-dire un prélèvement de la tumeur pour pouvoir l’analyser – car dans 4 cas sur 5, il s’agit en réalité d’une tumeur bénigne, sans danger pour la santé. L’association Le Cancer du Sein, Parlons-en ! ouvre jusqu’au 15 novembre une rubrique sur son site Internet qui permet de communiquer avec un médecin-cancérologue, lequel répondra en privé aux questions qui lui sont posées.
Octobre Rose est aussi un moyen d’appeler aux dons pour financer la recherche, qui développe de nouveaux traitements tout en améliorant ceux déjà existants. La recherche étudie également les moyens d’offrir une meilleure qualité de vie aux patientes, en cherchant par exemple à réduire, voire éliminer les effets indésirables des traitements. Le 3 octobre, il y avait déjà plus de 9 786 € de dons. Concrètement, ce montant finance, pour une personne malade, 196 heures d’activité physique adaptée ou 196 mois d’aide à domicile, et pour un chercheur, 78 heures de recherche
Pour appeler aux dons, de nombreux évènements sont organisés. Le 1er octobre, un grand concert caritatif s’est déroulé sur la place du Trocadéro, face à une Tour Eiffel illuminée en rose pour l’occasion. Cette date a également lancé l’exposition sur le pont d’Iéna des photographies finalistes du concours Estée Lauder Pink Ribbon Photo Award, organisé par un des partenaires de l’association Le Cancer du Sein, Parlons-en !.
De nombreuses marches et courses, comme La Joséphine le 22 septembre dernier, sont aussi prévues pour soutenir la campagne : Odysséa les 5 et 6 octobre, à l’hippodrome de Vincennes, La Strasbourgeoise le 6 octobre et La Rivière Rose à Tourville-la-Rivière, le 13 octobre. La course Odysséa sera réitérée dans d’autres villes en 2020 : à Nantes le 15 mars, à Toulouse et Bayonne en avril, à Chambéry en mai et à Dijon en juin.

Marine Certain

#D'autres articles ?
#Plus à ce propos ? #NATIONAL
#Les commentaires sont clos

#Regardez aussi :

[Audio] La cigarette au cinéma : sujet clivant pour les spectateurs yonnais et au-delà

Une chronique et un microtrottoir de Clément Baudon. …