Kevin Mayer est un des athlètes de référence de l’athlétisme français et est classé 4e des sportifs préférés des Français, selon un sondage réalisé par Odoxa. Mais qui est donc le champion du monde de décathlon ?

Révélé aux yeux du grand public avec sa quatrième place lors des championnats du monde de Moscou en 2013, l’athlète met alors en lumière son talent du haut de ses 21 ans. Pourtant, il sévit sur les pistes depuis de nombreuses années. Le natif d’Argenteuil a commencé l’athlétisme en 2004. Très vite, il est attiré par les épreuves combinées. Il commence à se faire un nom dans le monde de l’athlétisme en 2009. Ces performances lui valent d’être sélectionné en équipe de France pour participer au champion du monde cadet, où il remporte l’octathlon.
Dès lors, il poursuivra sur sa lancée dans les catégories jeunes en remportant successivement les titres de champion du monde et champion d’Europe junior du Décathlon en 2010 et 2011.

En 2012, il connaît ses premières sélections en équipe de France pour les championnats d’Europe d’Helsinki et les Jeux olympiques de Londres, alors qu’il n’a que 19 ans. Malheureusement pour lui, la découverte du plus haut niveau mondial est assez difficile et se termine par un abandon au championnat d’Europe et une 15e place aux jeux Olympique, avec des performances en deçà de ses standards. Pour autant, l’étoile Kevin Mayer ne fait que commencer à briller pour le décathlon français.
À partir de 2013, il commence à truster les podiums mondiaux. Il améliore ses performances et son meilleur total de points presque tous les ans. Il ne s’incline que devant les cadors de sa discipline et notamment, le détenteur du record, le deuxième homme seulement à avoir dépassé les 9 000 points, l’Américain Ashton Eaton. Leur affrontement trouvera son apogée avec les Jeux olympiques de Londres. Le Français s’incline de peu et obtient la deuxième place, mais c’est à son tour de dominer la discipline, l’Américain prenant sa retraite après ce titre.

Kevin Mayer s’est un battant qui n’accepte pas l’échec. Il cherche à surpasser ses adversaires, à se surpasser, mais aussi à marquer la discipline de son empreinte. Après un décevant abandon lors des championnats d’Europe de Berlin, il promet au téléspectateur de revenir plus fort devant les caméras, et il le fait. Il bat le record de point de la discipline un mois après lors du Décastar à Talence avec 9 126 points à l’issue des 10 épreuves. Il y battra ses propres records sur quatres des dix disciplines (100 m, saut à la perche, javelot et saut en longueur). Il est le seul athlète à avoir dépassé les 9 100 points sur un décathlon.

Kevin Mayer, aujourd’hui une star de l’athlétisme mondiale, est donc un athlète exemple, de part ses prises de positions : il prône la transparence des données des athlètes pour lutter contre le dopage. Mais, aussi, de part sa sympathie et sa combativité. Il nous l’a encore démontrée il y a quelques semaines, en allant au bout de lui-même et devant abandonner le décathlon lors de la 8e épreuve des championnats du monde. En larme, il tentait de sauter à la perche malgré une blessure à la cuisse gauche, en vain.

Baptiste Rapine

#D'autres articles ?
#Plus à ce propos ? #SPORTS
#Les commentaires sont clos