« Un  sac de billes » est un film réalisé en 2017 par Christian Duguay, adapté du célèbre roman de Joseph Joffo. Deux jeunes juifs qui vivent en  France sous l’époque de l’occupation allemande s’enfuient à travers la France pour passer la ligne de démarcation. Un émouvant voyage pour la liberté.

« Un sac de billes » est une adaptation de livre éponyme, écrit par Joseph Joffo avec l’aide de Claude Klotz. Cette histoire, inspirée de faits réels, retrace l’aventure de deux frères qui survivent sous l’époque de l’occupation allemande, entre 1940 et 1945. On les suit, eux, ainsi que le reste de leur famille contraints de fuir en Zone libre, pour préserver leur liberté. Durant tout leur périple, ils grandissent, et également essaient de vivre comme tout le monde… alors que leur vie est en jeu à chaque instant.

Le scénario respecte plutôt bien le récit initial duquel il est inspiré. Un Sac de billes, qui se déroule à la même époque, et dans le même contexte que Le voyage de Fanny de Lola Doillon (2016) (qui lui traite du voyage de cinq enfants devant fuir eux aussi dans un autre pays sans leurs parents) nous dévoile un épisode historique français du point de vue d’enfants pris dans la tourmente de la guerre. Si on met en avant, et romantise parfois même les exploits des Résistants à cette époque, il y a très peu d’adaptations cinématographiques narrant la vie des Juifs à cette époque en Zone libre, et sur leur parcours pour y parvenir. Nous en trouvons seulement sur la Shoa et les camps de concentration.

Il s’agit donc d’un film qui sort des chemins battus cinématographiques — et cela fait du bien. Un autre aspect de la Résistance est mis en avant : tous les Juifs se cachaient ou devaient renier leur identité sous peine d’être tués ou de se retrouver déportés dans des camps de concentration. Un Sac de billes offre un plus large aperçu que certains films tels que « Le garçon au pyjama rayé », film réalisé par Mark Herman en 2008 narrant pour sa part l’amitié d’un enfant allemand avec un semblable juif dans le Berlin de la Seconde Guerre mondiale.
Un Sac de billes transmet parfaitement les émotions que les deux garçons en fuite eux-mêmes ressentent. Leur échappée permanente de l’ennemi, leur mode de survie à cette époque, laquelle est absolument incertaine d’un jour à l’autre, les forcent à mûrir prématurément. Le film s’achève sur le retour des garçons à Paris avec le reste de leur famille, bien que celle-ci soit hélas incomplète à la fin de leur voyage… et que chacun se retrouve désormais avec ses propres blessures à porter. On aura donc été emportés avec eux dans leurs aventures. L’affermissement de leur lien familial lors de leur retour au point de départ boucle le voyage. Un voyage que eux, comme nous-mêmes, n’oublierons donc jamais.

Julie-Gaël Perrin

 

#D'autres articles ?
#Plus à ce propos ? #FILMS
#Les commentaires sont clos