Nekfeu, le rappeur dur au grand cœur, le chanteur de rue au passé corrompu, nostalgique de ses anciennes relations amoureuses, enfermé dans ses souvenirs douloureux et ses préoccupations financières. Un rappeur mélancolique aux envolées lyriques.
Le rappeur parisien Nekfeu a toujours été reconnaissable à sa nostalgie  : “​C’est troublant : si c’est pour saigner, à quoi sert d’être ouvert ?” Cette phrase, relevée de sa chanson Les étoiles vagabondes,​ mettait en exergue les antécédents houleux qui le troublent. Déjà en 2015 avec la publication de son premier album solo “Feu”, ses préoccupations amoureuses se ressentaient drastiquement. Depuis plusieurs années, ses inspirations étaient principalement sentimentales, mais il avait cœur à dénoncer les injustices qu’il pouvait constater, les inégalités salariales entre les sexes, l’homophobie grandissante ainsi que la xénophobie qu’il a eu l’occasion constater,  étant proche de personnes d’origine étrangère. Cela faisait de lui un artiste prônant la tolérance et le respect, au travers de ses musiques, de ses œuvres.
Chanteur et acteur, regard perçant et intrigant, il fait ses armes dans le milieu du cinéma en 2017 avec sa participation dans le film ​Tout nous sépare​, réalisé avec la complicité de Catherine Deneuve. Un artiste initié à la musique et au cinéma : deux mondes qu’il va chercher à rapprocher au cours de sa carrière. ​
Alors qu’il a sorti récemment un double album déjà certifié triple disque de platine conjoint d’un film (« Les Étoiles vagabondes », lire la critique ici), et que sa tournée des festivals vient de s’achever, il ne reste plus qu’à attendre une éventuelle annonce d’une tournée.
Discret dans l’univers médiatique, il refuse toute intervention publique, à l’instar de PNL. Chose qu’il relevait déjà dans l’une de ces chansons dans son 2ème album solo Cyborg dans laquelle il disait : “Je te dis déjà tout dans mes textes.” Les mots en disent long, les mélodies sont profondes, bien loin de cet univers médiatique superficiel pour lequel Nekfeu possède peu d’estime. À 29 ans, Nekfeu est bientôt jugé dans un procès contre son ancien label, pour lequel on lui demande 3 millions d’euros. Son avenir est à présent entre les mains des juges.
Un rappeur mélancolique aux envolées lyriques, qui n’a pas fini de marquer le monde artistique contemporain de son empreinte, et qui on l’espère, arrivera à sortir indemne de son affaire judiciaire.

Corentin Devernois

> À LIRE  : Nekfeu sort de son silence (27 novembre)

#D'autres articles ?
#Plus à ce propos ? #RAP
#Les commentaires sont clos