Au travers du ministre de l’économie grecque, Adults in the room, le dernier film de Costa-Gavras, retrace les négociations désespérées de la Grèce pour trouver une solution à la crise accablante qu’elle traverse à partir de 2008. La découverte des arcanes des institutions européennes est d’une brutalité froide, et laisse peu d’espoir sur l’empathie des dirigeants envers le peuple.

Yanis Varoufakis, ministre de l’économie fraîchement nommé suite aux dernières élections, est envoyé négocier auprès des institutions européennes un moyen de sortir de la crise effroyable qui met la Grèce au supplice. Se joue alors une succession de bras de fer. D’un côté Varoufakis et sa délégation tentent à tous prix de stopper la saignée effectuée par la « Troïka » (*). De l’autre, les hauts dirigeants européens veulent récupérer par tous les moyens l’argent qu’ils ont perdu lors du début de la crise grecque.

Costa-Gavras livre un portrait bien sombre des rouages de l’Union Européenne. Elle n’apparaît pas comme un lieu de collaboration, mais plutôt comme une arène féroce où chacun essaie d’impressionner l’autre, de tirer la couverture à lui, comme en témoigne les différentes négociations entre la délégation grecque et les autres représentants européens. Cette tension est tout particulièrement cristallisée durant les échanges entre le ministre grec et le ministre allemand. Les chiffres volent : des milliards sont en jeu. Les sommes évoquées sont telles qu’il n’est question que d’austérité, de redressement, de vente à la découpe, sans jamais que le peuple grec et ses souffrances ne soient réellement évoqués. Ce dernier revient à la mémoire de Yanis Varoufakis, lors d’un repas au restaurant, lorsque qu’une masse silencieuse se rassemble devant le restaurant, lui fait face avant de lui tourner le dos, et s’en aller, sans mots dire.

Varoufakis se bat comme un lion pour sortir son pays de l’ornière dans laquelle il est tombé. Seulement, il est bien esseulé et surtout les pieds et les poings liés par les pays européens qui imposent toujours plus d’austérité. Le gouvernement grec n’est pas libre de ses décisions, et tous les autres gouvernements européens lui laissent un choix impossible : signer le Memorandum of Understanding qui continuera à vendre la Grèce à tout-va, ou sortir de la zone Euro.

Adults in the room est un thriller politique haletant où les débats houleux se succèdent mettant en scène les appels à l’aide du gouvernement grec et l’obstination mécanique des autres gouvernements face à l’argent. Costa-Gavras livre un film remettant en cause le fonctionnement de l’Union européenne, du manque de souveraineté des pays, de l’ascendant énorme de l’Allemagne sur les débats, et de l’absence de considération pour le peuple grec et la démocratie en général. Mais au-delà de cette dénonciation de l’union européenne, Costa-Gavras ne remet-il pas en question le fonctionnement de la finance mondiale ?

Clément Baudon

(*) La Banque centrale européenne, le FMI, les experts de la Commission européenne.

Le Cyel : Mercredi 16 à 20h30
Cinéma le Concorde : Vendredi 18 à 11h00

#D'autres articles ?
#Plus à ce propos ? #FIF 2019
#Les commentaires sont clos